Le Tarzan hongrois

Un petit roman en mosaïque a retenu mon attention dans la pléthore de nouveaux titres de la rentrée littéraire 2011 : il s’agit d’une plaquette que vous pourrez facilement lire en vingt-quatre heures, Hongrie-Hollywood Express, aux éditions Le Quartanier.

 Éric Plamondon nous plonge au cœur de la vie d’une légende olympique et cinématographique de l’histoire américaine, le champion de natation d’origine hongroise Johnny Weissmuller. À travers le chassé-croisé de deux destins qui ne seront jamais appelés à se côtoyer, celui du narrateur plutôt réservé Gabriel Rivages et celui du plus flamboyant Weissmuller, Plamondon parvient à tracer un portrait intimiste de cet athlète médaillé et de son milieu, qui incarna aussi pendant près d’une vingtaine d’années le célèbre personnage de Tarzan sur les écrans de cinéma du monde entier.

Le livre est à mille lieues de la biographie au sens académique du terme. Les informations encyclopédiques sont ici occultées au profit d’anecdotes touchantes, qui se rapprochent parfois du fait divers, à notre plus grand bonheur. De petits morceaux de vie, dispersés çà et là dans la trame narrative, nous rendent Weissmuller beaucoup plus attachant que ne l’eut fait un récit chronologique de sa vie. Et on a immanquablement le goût d’en savoir plus.

L’auteur entame ainsi une trilogie qui nous fera mieux connaître certaines figures légendaires de l’Amérique du XXe siècle; les deux autres tomes sont à paraître en 2012 (le second, Mayonnaise, vient d’arriver sur nos rayons). BAnQ possède des versions papier et numériques de ce petit bijou : bonne découverte !


Éric Plamondon : « Hongrie-Hollywood Express », Le Quartanier, ISBN 9782923400846

À propos Caroline Fortin
Depuis qu’elle a l’âge de faire des choix, les livres et la littérature ont fait partie de sa vie. Après un passage initiatique de quelques années dans le monde de la librairie, sa piqûre pour le livre s’est ensuite concrétisée dans une suite de programmes d’étude abordant le livre sous ses mille et une facettes : études littéraires, bibliothéconomie, édition et librairie. Elle passe maintenant le plus clair de son temps à acquérir des livres sous toutes ses formes, que se soit pour son propre bénéfice ou pour celui de la Grande bibliothèque.

One Response to Le Tarzan hongrois

  1. Daniela Todorova says:

    Ce livre-là faisait partie des finalistes du prestigieux Prix des libraires 2012 – une vraie découverte effectivement.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s